Microsoft achète Skype pour 8,5 milliards de dollars

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

10 mai 2011. – Pour la modique somme de 8,5 milliard de dollars, le géant de l'informatique Microsoft s'est offert Skype, le service de téléphonie sur Internet. C'est tout de même la plus grosse acquisition de son histoire. Après qu'eBay eut cédé en novembre 2009 son contrôle à un groupe d'investisseurs tout en conservant néanmoins une participation de 30 %, ces derniers annoncèrent rapidement l'intention d'entrer en bourse. Des rumeurs de rachat s'en suivent, notamment par l'équipementier en télécoms américain Cisco Systems qui en proposait 5 milliards, mais Microsoft lorgnait aussi sur le logiciel. Évalué à 2,75 milliards l'année de cession, la transaction peut paraître élevée d'autant plus que Microsoft achète aussi les dettes du groupe qui aurait par ailleurs perdu 7 millions de dollars l'an passé pour un chiffre d'affaires net de 860 millions de dollars. Google et Facebook avaient également annoncé leurs prétentions.

Pour le directeur général de Microsoft, Steve Ballmer, « Skype est un service phénoménal adoré par des millions de gens dans le monde ». La multinationale semble vouloir associer la technologie Skype, qui permet de téléphoner via internet donc sans abonnement ni forfait, sur un Windows Mobile par exemple ou encore sa console de jeux Xbox 360 et « une large gamme d'appareils sous Windows », selon ces mots. « Ensemble nous créerons l’avenir des communications en temps réel pour que les gens restent facilement connectés à leur famille, leurs amis, leurs clients et leurs collègues partout dans le monde », explique l'entreprise.

Dans leur communiqué commun de mardi, Microsoft et Skype ont indiqué que la fusion « développera la marque de classe mondiale de Skype et l'accès à sa plateforme de connexion, tout en renforçant le portefeuille existant de Microsoft dans les produits et services de communication en temps réel ». Le groupe de Redmond s'engage par ailleurs à « continuer d'investir et soutenir les clients de Skype utilisant des plateformes étrangères à Microsoft ». À noter que le titre Microsoft perdait ce matin 1,51 % à l'ouverture de la Bourse de New York.

Skype, fondé en 2003, compte actuellement quelque 170 millions d'utilisateurs, qui ont passé plus de 207 milliards de minutes de communications vocales et vidéo en 2010.

Sources