Mauritanie : le oui pour une nouvelle constitution l'emporte

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Mauritanie

27 juin 2006. – Les électeurs mauritaniens étaient appelés aux urnes, dimanche 25 juin 2006, pour approuver par référendum le projet de constitution élaboré par le gouvernement intérimaire installé, en août 2005, par le colonel Ely Ould Mohamed Vall et le Conseil militaire pour la justice et la démocratie (CMJD). Selon les résultats annoncés par les services du ministre de l'Intérieur, le peuple mauritanien a massivement approuvé le projet qui lui était soumis.

La nouvelle constitution pose les limites du nombre de mandats présidentiels auxquels un candidats peut prétendre et réduit leur durée. Les membres de l'actuel gouvernement ne pourront se présenter aux élections.

Le ministre de l'Intérieur, Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, a indiqué que 96,97 % des Mauritaniens ont approuvé cette nouvelle constitution.

Ce référendum fait partie des étapes qui vont conduire le pays d'un gouvernement militaire vers un gouvernement civil. Le gouvernement actuel s'était formé en août 2005 à la suite d'un coup d'État du colonel Ely Ould Mohamed Vall, qui a renversé le président Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya après 21 ans à la tête du pays. Les réformes votées doivent être maintenant acceptées par le conseil constitutionnel. La constitution remplacera celle de 1991.

À la suite de ce vote, des élections municipales et législatives devraient se tenir en novembre, viendront ensuite celles du Sénat et enfin l'élection présidentielle en 2007.

Sources