Martine Aubry appelle à « une nouvelle démarche de rassemblement à gauche »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Martine Aubry en 2008.

12 juillet 2009. – Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste français, appelle, dans une lettre adressée aux principaux mouvements de gauche et écologiste, dont Jean-Michel Baylet, Marie-George Buffet, Jean-Pierre Chevènement, Cécile Duflot, Jean-Luc Mélenchon et Daniel Cohn-Bendit, à « une nouvelle démarche de rassemblement à gauche ». « Pour gagner, nous devons surmonter les divisions de nos mouvements et ou de nos partis. Nous devons changer. Nous devons, d'une seule voix, convaincre les Français que nous incarnons, ensemble, une alternative solide et durable pour bâtir un autre modèle de développement, un nouveau modèle de société, un nouveau monde », le tout rassemblés dans « une « Maison commune » ouverte à tous les chemins que nous pouvons emprunter ensemble ». Mme Aubry précise que cela doit être « inventé collectivement ».

Cohn-Bendit avait déjà répondu par avance à Martine Aubry, la veille de la publication de sa lettre, en demandant au Parti socialiste « d'arrêter de [leur] casser les pieds ».

Pour Mélenchon : « S'il s'agit de cautionner une comédie, je n'en suis pas. La lettre de Martine est étrange. Qu'est ce que c'est que cette « maison commune », vocabulaire hérité de l'URSS de Gorbatchev ? Elle écrit que nous avons déjà eu des « contacts informels » ? De quoi parle-t-elle ? Je n'ai eu aucun contact avec le PS depuis la fondation du Parti de gauche. Et pourquoi faire comme si nos divergences ne portaient pas sur des sujets politiques très concrets ? Il y a une municipale partielle à Aix. Nous avons monté une liste de gauche avec le PCF et le NPA, mais le PS fait liste commune avec le Modem, en rompant avec ses alliances de gauche de l'an dernier. On ne peut pas proposer l'union de la gauche au national, et avoir un comportement contraire à la base. Bref, la lettre d'Aubry sent le double jeu ». Il ajoute que le Parti socialiste français « s'[oppose] à [sa] façon : molle et confuse. Et le double langage n'en finit pas ».

La lettre n'a pas été envoyée au Nouveau Parti anticapitaliste d'Olivier Besancenot, qui avait expliqué qu'il « n'irait pas dans des exécutifs pour faire le contraire de ce que l'on dit ». À ce propos, François Lamy précise que le Parti socialiste « a cru comprendre [qu']ils ne voulaient pas diriger quoi que ce soit avec le PS. On avait déjà eu la réponse avant de poser la question. Dont acte ».

Sources


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.