Malgré les tensions, Minsk demande un nouveau crédit à Moscou

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

4 juin 2009. – La Biélorussie a officiellement demandé au gouvernement russe de lui octroyer un crédit pour la construction de la première centrale nucléaire du pays et la création de l'infrastructure nécessaire, lit-on mercredi dans les quotidiens Gazeta et Gazeta.ru.

Il s'agit de 9 milliards de dollars, a annoncé hier Nikolaï Groucha, directeur du département de l'énergie nucléaire du ministère biélorusse de l'Énergie.

La centrale nucléaire de la région de Grodno comprendra deux blocs de 1.000 MW chacun, dont le premier devrait être mis en service en 2016 et le deuxième - en 2018. Le maître d'œuvre du projet sera le russe Atomstroïexport. 6,5 milliards de dollars du crédit seront dépensés pour la construction de la centrale, le reste - sur la création de l'infrastructure.

La demande du crédit semble déplacée sur fond du récent conflit provoqué jeudi dernier par une déclaration du ministre russe des Finances Alexeï Koudrine. Le responsable russe a publiquement mis en doute l'octroi à la Biélorussie d'une nouvelle tranche de 500 millions de dollars d'aide financière et du crédit pour la construction de la centrale nucléaire, tout en fustigeant la politique financière de Minsk.

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a riposté en déclarant que le ministre russe « s'était entièrement solidarisé avec les rebuts (de l'opposition, ndlr) qui, avec de l'argent occidental, ne cessent d'aboyer en nous apprenant à travailler » et a interdit à son gouvernement de demander des fonds à Moscou.

« Il faut aller chercher son bonheur dans une autre partie du monde », a-t-il dit.

Les experts font toutefois preuve de philosophie envers la conduite du Minsk officiel. « C'est typiquement le style biélorusse », indique Alexeï Makarkine, directeur général adjoint du Centre des technologies politiques. « La Biélorussie marchande toujours chaque point en menaçant « d'aller voire dans l'ouest », mais elle est manifestement incapable d'aller bien loin ». Au final, Moscou et Minsk se mettent toujours d'accord, rappelle-t-il. Une situation similaire était survenue pour la dernière fois au mois de février, quand la Biélorussie a accepté la création du système régional unifié de DCA après avoir reçu une nouvelle tranche de crédit russe. Aujourd'hui, le marchandage pourrait concerner la reconnaissance par Minsk de l'Ossétie du Sud et le passage aux règlements en roubles.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Malgré les tensions, Minsk demande un nouveau crédit à Moscou (Gazeta / Gazeta.ru) » datée du 3 juin 2009.

Sources

Articles liés



  • Page Russie de Wikinews Page « Russie » de Wikinews. L'actualité russe dans le monde.