Libération de plusieurs opposants au régime castriste

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

24 juillet 2005. – Après avoir été arrêtées dans la matinée du 22 juillet 2005, trois opposants au régime castriste ont été relâchés le lendemain même, mais il en reste toujours plusieurs autres incarcérés.

La plus connue d'entre-eux, l'économiste Marta Beatriz Roque, avait été arrêtée alors qu'elle se rendait à une manifestation devant l'ambassade française contre la détention de plusieurs opposants politiques depuis le 13 juillet. Après sont arrestation, elle a été emmené au Département technique d'enquêtes (DTI) du ministère de l'intérieur, où elle déclarée se mettre en grève de la faim pour protester contre sa détention. Souffrant de plusieurs problèmes de santé (qui d'ailleurs lui avait permis d'être mise en liberté conditionnelle après une condamnation de 20 ans de prison en 2003), les autorités ont été dans l'obligation de la faire examiner par les services médicaux.

Elle a été libérée vers cinq heures du matin, ainsi que deux autres opposants arrêtés la même journée.

Elizardo Sanchez, de la Commission cubaine des droits de l'homme et de la réconciliation nationale (CCDHRN) a déclaré que toutes les personnes arrêtées l'ont été « de manière arbitraire, sans mandats, sans inculpations, et n'ont pas été autorisées à passer des coups de fil à leurs familles, qui ne savaient pas où elles se trouvaient ».

À Paris en France, l'association Collectif Solidarité Cuba Libre a demandée à ce que la France intervienne pour que la libération des autres opposants se fasse dans les plus brefs délais. L'association a déclarée que « la France étant directement en cause dans ces arrestations », c'était « la moindre des choses ». En effet, le choix de manifester devant l'ambassade française avait pour but de critique la normalisation des relations diplomatique entre Cuba et la France. En effet, celle-ci avait invité le ministre cubain des affaires étrangères, Felipe Perez Roque, à la célébration de la fête nationale française, le 14 juillet 2005.

Voir aussi

Sources

((fr))Reuters« Libération de la dissidente cubaine Martha Beatriz Roque ». Yahoo!23 juillet 2005.

((fr))AFP« Cuba: libération de l'économiste dissidente Marta Beatriz Roque ». Yahoo!23 juillet 2005.