Les infections nosocomiales en forte hausse

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

26 juillet 2008. – Selon une étude publiée cette semaine dans le Bulletin épidiémologique hebdomadaire, la revue de l'Institut de veille sanitaire, durant l'année 2006, 1007 signalements d'infection nosocomiale ont été effectués, pour un total de 3239 infections (dans un des cas, le signalement concernait l'infection de 178 personnes), alors qu'en 2005 il n'y avait eu que 871 signalements. Rappelons que le signalement des infections nosocomiales est un dispositif mis en place en France depuis 2001, et qu'il ne concerne que les infections rares ou graves. En 2006, les micro-organismes responsables de la majorité de ces infections ont été le clostridium difficile (19% des cas), le staphylocoque doré (11% des cas) et les entérobactéries (9% des cas).

Certaines régions semblent plus affectées que d'autres. Dans le Nord-Pas-de-Calais, 54 des 145 établissements de santé, soit 37% d'entre eux, ont effectué au moins un signalement, tandis qu'en Corse ou en Martinique aucun signalement n'a été effectué. En moyenne, 15% des établissements de santé français en ont effectué au moins un.

Sources