Les grandes Ligues font de la résistance contre leurs championnats réduits à dix-huit clubs

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

11 septembre 2006. – Alors que la FIFA avait décidé que les championnats devaient passer de vingt à dix-huit clubs, des représentants de la Ligue Européenne de Football Professionnel sont allés à Zurich le 8 septembre dernier discuter, entre autres, de cette question avec la fédération mondiale.

Selon José Luis Astiazarán, président de la ligue espagnole, les représentants seraient repartis avec «la garantie que le nombre d'équipes en première division ne serait pas réduit à court ou à moyen terme». Ce que n'indique pas la FIFA.

Selon la ligue, la FIFA désirerait augmenter le nombre de matchs internationaux mais «La Fifa n'a aucune légitimité sur ce dossier et il faudrait qu'elle arrête d'organiser des compétitions avec l'argent des autres» a déclaré Pascal Urano, un des administrateurs de la LFP.

Beaucoup de clubs européens auraient peur de perdre de droits télévisés si leurs championnats respectifs passaient de vingt à dix-huit clubs car il est plus commode de budgéter trente-huit matches qui sont certains de se dérouler que de tenir compte des aléas des matches supplémentaires de telle ou telle coupe.

Tous les clubs n'ont cependant pas la même optique «Les mentalités changent. Bien expliqué avec une stratégie sur le financement, ça pourrait passer.» a déclaré Gervais Martel, le président de l'équipe de football de Lens. Grossièrement, les grands clubs seraient pour et les petits contre cette réduction du nombre de clubs.

Sources