Les gouvernements américain et britannique rejettent tout plan d'attaque nucléaire sur l'Iran

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

11 avril 2006. – George W. Bush, président des États-Unis, et Jack Straw, secrétaire au Foreign Office (ministre britannique des Affaires étrangères), ont écarté le plan d'attaque nucléaire "« Première-frappe », rapporté samedi par le magazine américain The New Yorker.

Selon Seymour M. Hersh, les services de renseignement et l'armée américaine feraient des plans pour une attaque nucléaire massive sur l'Iran pour l'empêcher de fabriquer des armes nucléaires. Des troupes des forces spéciales seraient déjà sur place pour indiquer les cibles.

Le gouvernement iranien indique que son programme nucléaire est purement civil, mais plusieurs agences de renseignement pensent que le vrai but de l'Iran est de développer des armes. L'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) a indiqué qu'elle n'avait jamais trouvé de preuves concernant l'usage de combustible nucléaire à des fins militaires, tout en n'ayant aucune certitude quant à la finalité du programme nucléaire iranien.

Voir aussi

Sources