Ceci est une page protégée.

Les forces spéciales russes peuvent agir n'importe où à l'étranger

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche

21 novembre 2008. – Les forces spéciales russes[1] sont en mesure d'effectuer une opération d'envergure à l'étranger si une décision politique ad hoc est prise, a déclaré vendredi aux journalistes Felix Makievski, premier chef adjoint du groupe Vympel relevant du FSB.

« Tout dépend des circonstances concrètes, de la situation – y compris internationale - au moment de l'opération. Il doit y avoir une décision politique. La décision d'intervenir est toujours prise par les dirigeants politiques du pays. Quant aux hommes à même de remplir cette mission, ils ne manquent pas en Russie », a affirmé M. Makievski interrogé sur l'aptitude du spetsnaz d'effectuer une opération comparable à l'assaut du palais du président afghan Hafizullah Amin le 27 décembre 1979.

La prise du palais d'Amin n'a été qu'un épisode de la guerre d'Afghanistan. Au cours de cette opération, qui portait le nom de code Tempête-333, le groupe d'intervention Alpha a tué le leader afghan dans sa résidence de Taj-Bak dans une banlieue de Kaboul.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Les forces spéciales russes peuvent agir n'importe où à l'étranger » datée du 21 novembre 2008.
Notes

Sources