Les Suisses de l'étranger volent au secours de Swissinfo

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques-Simon Egli, président de l'organisation des Suisses de l'étranger

28 mars 2010. – Réunis samedi à Berne pour leur traditionnelle session de printemps, 80 délégués du conseil des Suisses de l'étranger ont formalisé deux demandes au Conseil fédéral suisse : l'une pour le rétablissement de la parution de la « Revue suisse » et l'autre pour le maintien de l'agence Swissinfo, actuellement sous la menace d'une coupe budgétaire de la Confédération.

Une première coupe budgétaire a en effet conduit, en 2009, à diminuer la parution de la Revue suisse de 6 à 4 numéros ; une seconde coupe, prévue pour 2011, envisage, de son côté, la fin de la contribution financière de 13 millions de francs à Swissinfo ; cette contribution représentant la moitié du budget de cette entité, SRG SSR idée suisse en charge de la seconde moitié, « ne se fera pas prier pour biffer également sa participation », selon la déclaration, ce qui signifierait la fin de Swissinfo.

Pendant cette session, les députés ont également eu droit à une démonstration du projet SwissCommunity, une plateforme sur Internet entendant faciliter le contact entre les expatriés et leur lieu d'origine et devant être lancée le 21 août prochain.

Le Conseil des Suisses de l'étranger représente les intérêts de quelques 700 000 Suisses expatriés, dont plus de 130 000 exercent encore leurs droits civiques. Selon le président de l'organisation Jacques-Simon Eggly, « il n'est pas imaginable que notre pays se coupe peu à peu du monde entier » ; le Conseil demande donc l'adoption d'une loi fédérale chargée à la fois d'améliorer sa représentativité, mais également de définir clairement la politique fédérale envers ses citoyens résidant à l'étranger.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.