Les États-Unis déplorent l'échec de l'extension de la mission de l'OSCE en Géorgie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16 mai 2009. – Les États-Unis ont exprimés leurs « profonds regrets » à propos de l'échec sur la tentative d'atteindre un consensus sur la proposition de la présidence grecque de l'OSCE pour continuer la présence d'une mission de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe en Géorgie.

«  Durant les derniers mois, la présidence grecque poursuivit sans répis une proposition sur un compromis qui aurait éviter tout prononncement sur le statut légal et politique de l'Ossétie du Sud », a déclaré le Département d'État étatsunien dans un discours du 15 mai.

« Malheureusement, la Russie a trop insisté sur une opération de surveillence structurée pour refleter la reconnaissance de l'indépendance de l'Ossétie du Sud par Moscou. Nous avons félicité la délégation géorgienne pour son approche constructive mais nous sommes également déçus que la Russie n'ai pas put accepter la solution neutre et constructive de la Grèce », rajouta-t-il.

Il a été par la suite dit que la présence en Géorgie était « essentielle » et Washington exprima ses espoirs que la Russie « puissent peut-être accepter plus tard la proposition raisonnable et balancée d'Athènes. »

La déclaration confirma également une nouvelle fois « le support inébranlable pour l'indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Géorgie au sein de ses frontières mondialement reconnues. »

Sources