Le premier ministre serbe démissionne

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

8 mars 2008. – Samedi, le premier ministre serbe Vojislav Koštunica a présenté la démission de son gouvernement et appelé à des élections anticipées, à la suite des dissensions dans la coalition au pouvoir à la fois sur l'indépendance du Kosovo et la candidature de son pays à l'entrée dans l'Union européenne. D'ici aux élections qui devraient se tenir le 11 mai, date fixée pour des élections locales, il expédiera les affaires courantes.

Cette crise est liée au refus des membres pro-occidentaux de son gouvernement de soutenir une motion proposée par le Parti radical serbe, nationaliste, proposant de refuser les discussions sur une éventuelle adhésion de la Serbie à l'Union européenne tant que celle-ci ne serait pas revenue sur la reconnaissance de l'indépendance du Kosovo et soutenue par le premier Ministre. Même si tous les parti politiques de Serbie refusent l'indépendance du Kosovo, proclamée unilatéralement le 17 février, les partisans pro-européens et particuliérement le Parti Démocratique (DS) du président Boris Tadic, refusent de lier les deux dossiers. Soutenu par le groupe libéral G17plus, le DS est majoritaire au gouvernement.

Lors d'une conférence de presse, Vojislav Koštunica a déclaré « Le gouvernement serbe n'a plus de politique unifiée sur une importante question liée à l'avenir du pays : le Kosovo. Un tel gouvernement ne peut plus fonctionner. C'est la fin du gouvernement, nous devons rendre le mandat au peuple ».

Sources