Le monde victime du travail forcé

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

13 mai 2005. – - Selon un communiqué, publié le 11 mai par le BIT « plus de 12,3 millions de personnes dans le monde sont victimes du travail forcé qui rapportent 32 milliards de dollars[1] par an à ceux qui les exploitent». Ce « fléau social » touche l'ensemble des pays sans exception mais principalement l'Asie avec 9,5 millions de victimes. La plupart (10 millions de personnes) sont exploitées par des agents privés

« Le travail forcé est le revers de la mondialisation. Il bafoue les droits et la dignité des êtres humains », a déclaré Juan Somavia, directeur général du BIT. « Pour parvenir à une mondialisation juste et à un travail décent pour tous, il est impératif d'éradiquer le travail forcé », « un fléau social qui n'a pas sa place dans le monde moderne ».

Notes

  1. 41 milliards d'€uros ou 16770 €uros par an et par personne.

Sources