Le gouvernement divisé sur le projet de réforme de l'ISF

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

11 juillet 2005. – La réforme de l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est apparemment sujet de discorde au sein du gouvernement français. Alors que Thierry Breton, ministre de l'économie a déclaré au Figaro vouloir réformer l'ISF, Matignon affirme qu'une telle réforme « n'est pas à l'ordre du jour ».

Cette polémique sur un sujet très sensible fait suite aux propos très clairs du ministre lors d'une interview au Figaro : il y indiquait par exemple : « [l'ISF]est devenu au fil du temps non plus un impôt sur la fortune, mais tout simplement un impôt de plus sur les économies et le logement de nos concitoyens, qui sont loin d'être tous fortunés », et disait même le considérer comme « dangereux sur le plan économique » et « coûteux ».

L'entourage du premier ministre ne veut pourtant pas aller si loin. Le gouvernement souhaiterait juste « évaluer les inconvénients [de l'ISF] avant la fin de l'année » et aurait confié cette tâche à MM. Breton et Copé.

Reste à connaître l'avis des députés de la majorité (UMP) qui ont souvent proposé des amendements visant à réduire l'ISF notamment pour les entreprises, ce qu'avait réclamé le MEDEF, premier syndicat patronal de France.

Sources