Le couvre-feu étendu en Irak

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

3 mars 2006. – La police irakienne imposera ce vendredi 3 mars un couvre-feu d'une journée en confisquant tous les véhicules privés qui circuleraient sur les routes de Bagdad. Ces restrictions s'ajoutent à celles habituelles du couvre-feu nocturne, qui se termine à 6 heures du matin. Malgré l'interdiction de circulation, les déplacements à pied vers les mosquées seront autorisés pour la prière du vendredi.

Ce couvre-feu vient en complément des efforts du gouvernement irakien pour enrayer l'escalade de violence après la destruction du dôme de la Mosquée d'Or de Samarra le 22 février. D'après la BBC, au moins 400 personnes sont mortes dans les affrontements récents entre chiites et sunnites. Le réseau arabe Al-Jazeera dénombre pour sa part au moins 500 victimes.

La sécurité en Irak s'est nettement détériorée depuis l'attaque du plus haut lieu de culte chiite, qui a provoqué une vague de violence entre les communautés chiites et sunnites. L'administration irakienne craint un encouragement de ces violences pendant la prière du vendredi, et le premier ministre par intérim, Ibrahim al-Jaafari, a exhorté les leaders religieux à l'apaisement en déclarant à la télévision : "Ce vendredi, les imams devront parler eux-même le langage de l'unité nationale".

Source