Le LHC arrêté de nouveau

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation du LHC, à Meyrin

7 décembre 2009. – Le Grand collisionneur de hadrons (LHC), le plus grand accélérateur des particules au monde, a de nouveau été arrêté en raison de problèmes dans le système de refroidissement des aimants supraconducteurs, dépistés dans la nuit de dimanche à lundi, a annoncé l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN).

A l'heure actuelle, la température de certains aimants dans le secteur 4-5 du LHC a atteint 2,9 K, alors que leur température nominale doit être égale à 1,9 K (soit -271,3°C). Les aimants risquent de perdre leur propriétés de supraconductivité nécessaires pour le fonctionnement du collisionneur.

Le problème doit être réglé avant mardi à minuit (lundi, 23h00 GMT), selon le CERN.

Les faisceaux de protons circulant dans le collisionneur sont composés de plusieurs paquets longs de quelques centimètres contenant chacun environ 100 milliards de protons. Le week-end dernier, les spécialistes du CERN ont augmenté la luminosité du LHC (le nombre des protons par paquet) et ont porté le nombre des paquets dans les deux faisceaux de 2 à 4. Après le redémarrage du collisionneur en novembre dernier, il n'y avait qu'un seul paquet de protons dans chaque faisceau, alors que le nombre des paquets doit atteindre à terme 2808.

Samedi et dimanche, tous les détecteurs du LHC ont enregistré des collisions de particules qui circulaient à une énergie d'injection (450 GeV). En janvier 2010, le collisionneur fonctionnera à une énergie de 3,5 TeV par faisceau.

Situé dans un tunnel circulaire construit à 100 m sous terre, sur la frontière franco-suisse, le collisionneur dont la construction a coûté plus de 6 milliards d'euros, a démarré pour la première fois en septembre 2008. Toutefois il a été arrêté le 19 septembre 2008 à la suite d'un accident dans le secteur 3-4. La panne a en partie détruit le système de refroidissement de l'accélérateur, provoquant une fuite d'environ une tonne d'hélium liquide et une hausse brutale de la température des aimants. Le LHC a été remis en marche dans la nuit du 20 au 21 novembre dernier, après un an de réparations.

Les physiciens comptent faire de nouvelles découvertes scientifiques après que le collisionneur aura atteint l'énergie de 7 TeV par faisceau début février 2010.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Le Grand collisionneur de hadrons de nouveau arrêté (CERN) » datée du 7 décembre 2009.

Sources