Le Danemark prend la présidence de l'Union européenne

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Danemark a pris la présidence tournante de l'Union européenne pour le premier semestre 2012. Il succède à la Pologne (deuxième semestre 2011) et va être suivi par Chypre (deuxième semestre 2012).
La cérémonie d'ouverture de cette présidence est prévue pour le 11 janvier lors d'une visite du Danemark par la Commission européenne.



1er janvier 2012. – Le Danemark est membre de l'UE depuis 1973 et c'est la septième fois que Copenhague assure la présidence de l'Union ; la dernière fois en 2002.

Dès lors, l’Union a fort changé suite aux élargissements vers l'est et le sud. En 2004, ça a été l'adhésion de l' Estonie, l'Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Tchéquie, la Slovaquie, la Slovénie, l'Hongrie, la Malte et le Chypre, et puis trois ans plus tard la Roumanie et la Bulgarie. Le Danemark a toujours soutenu l’élargissement de l'UE. Le royaume de 5,6 millions d'habitants se retrouve en première ligne face à la crise de la zone euro ; il devra imposer une concertation pour les 27 afin de résoudre la crise de la monnaie unique. Le Danemark est l'un des seuls pays d'Europe à avoir un gouvernement de centre-gauche.

Helle Thorning-Schmidt, ministre d'État du Danemark depuis 2011 assurant la présidence du Conseil de l'UE

La première ministre, Helle Thorning-Schmidt, considère le sauvetage de l'Euro comme sa priorité principale.

Mme. Thorning-Schmidt est pro-européenne; contrairement à ses compatriotes. Elle a gagné des expériences avec fonctionnement de l'UE comme député du Parlement européen entre 1999 à 2005.

Les priorités de la présidence sont :

  1. une Europe responsable,
  2. une Europe dynamique,
  3. une Europe verte,
  4. une Europe sûre.

En autres mots, Copenhague veut renforcer la responsabilité économique et soutien le renforcement de la discipline fiscale en Europe (une initiative de l’Allemagne). Le Danemark a aussi pour intention de faire participer plus la Grande Bretagne, connue pour son euroscepticisme.

En même temps, il faut avancer dans le débat sur le cadre budgétaire de l'UE pour 2014-2020. En dehors de la décision sur les dépenses, déjà conflictuelle, on peut s'attendre à des différends concernant les recettes, car il y a la question de l'introduction de la taxe Tobin. Et notamment le Royaume-Uni s'y oppose, pour protéger sa dominance dans la domaine financier, qui dure indiscutablement depuis 30 ans (mais qui peut être bientôt ébranlé par renforcement de contrôle et coopération fiscale).

Un autre objectif de la présidence est le développement de l'infrastructure énergétique et transport. Et Copenhague aspire à la création d'une stratégie écologique de l'UE jusqu'en 2020.

Sources



  • Page Union européenne de Wikinews Page « Union européenne » de Wikinews. L'actualité de l'Union européenne dans le monde.