Ceci est une page protégée.

Le CERN dévoile son nouvel accélérateur de particules au public

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue de l'intérieur du LHC, pendant sa construction.

7 avril 2008. – Plus de 23 000 visiteurs samedi et 40 000 dimanche se sont pressés ce week-end dans les locaux de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) pour profiter des deux jours de présentation du nouveau grand collisionneur de hadrons (LHC) qui, avec ses 27 kilomètres de long, est le plus grand instrument scientifique jamais construit, sur lequel 10 000 chercheurs venant de 500 instituts du monde entier ont travaillé, pour un coût estimé à plus 6 milliards de francs.

Le LHC, qui sera officiellement inauguré à la fin du mois d'octobre, ne sera plus disponible d'accès qu'aux techniciens et physiciens qui participeront aux quatre expériences qui doivent démarrer cet été 100 mètres sous la frontière franco-suisse. Beaucoup de passionnés ont donc profité de cette occasion pour visiter l'installation, ses milliers de tonnes de métal et ses millions de kilomètres de câbles. Dès l'été prochain, deux faisceaux de protons circulant à très grande vitesse se téléscoperont dans les quatre énormes collisionneurs qui analyseront les particules résultantes des chocs qui se produiront dans des conditions semblables à celles qui ont immédiatement suivi le Big bang.

Ce week-end était également, pour les responsables, l'occasion de couper court au rumeurs les plus folles qui circulaient sur le nouveau collisionneur. En particulier, deux personnes avaient déposé une plainte contre le CERN devant un juge d'Hawaï, selon laquelle cet appareil risquait de créer un trou noir qui pourrait avaler la Terre, voire l'univers tout entier.

Sources