Le Bureau de Marie-Antoinette revient à Versailles

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Présentation du bureau dans l'antichambre du Grand Couvert.

21 mars 2011. – Ce matin, Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication français, a procédé à l'annonce officielle de l'acquisition par l'État du Bureau de la Reine Marie-Antoinette, une œuvre d'intérêt patrimonial majeur. Cette acquisition a été possible par le mécénat de LVMH - Moët Hennessy Louis Vuitton et Sanofi-Aventis, ainsi que les disposition fiscales prévues par la loi du 1er août 2003. Cette annonce a eu lieu au château de Versailles, où le discours d'annonce par le ministre a été suivi d'une brève présentation du meuble par Béatrix Saule, directrice du musée.

Béatrix Saule présente le bureau à Frédéric Mitterrand.

Livré par l'ébéniste Jean-Henri Riesener pour l'ameublement du hameau de la Reine, ce bureau en bois et bronzes dorés, mesurant un peu plus d'un mètre de long avait été vendu lors de la Révolution française. Pour sa conservation, le bureau ne rejoindra pas le hameau de la Reine, mais sera placé dans le cabinet doré, situé dans les Grands Appartements de la Reine. Propriété successive de collectionneurs avant son acquisition pour 6,75 millions d'euros, le bureau avait déjà rejoint Versailles dans les années 1950, lors d'une exposition consacrée à la reine.

Cette acquisition est à inclure dans la volonté de remeubler Versailles, en particulier par le biais du mécénat. Le mécénat autour du château a permis de recueillir 50 millions d'euros depuis 2007, destinés aussi bien à la restauration qu'à la conservation ou au remeublement.

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews .
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).




  • Page Culture de Wikinews Page « Culture » de Wikinews. L'actualité culturelle dans le monde.