Laurence Parisot élue présidente du Medef

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir sur Wikipédia l'article
Laurence Parisot.

5 juillet 2005. – Laurence Parisot, l'une des trois candidats en lice, a été élue dès le premier tour présidente du Mouvement des entreprises de France (MEDEF), le syndicat des entrepreneurs français. C'est la première fois dans l'histoire du MEDEF qu'une femme prendra la tête du patronat.

Avec 271 voix sur 506, elle devance largement ses deux concurrents encore présents après que le tandem Francis Mer-Guillaume Sarkozy et Charles Beigbeder eurent jeté l'éponge. Ainsi, Yvon Jacob obtient 150 voix et Hugues-Arnaud Mayer 85.

Mme Parisot, soutenue par son précédesseur Ernest-Antoine Sellière et déclarée favorite ces dernières semaines avait également recueilli l'appui de grands entrepreneurs français tels François Pinault, Michel Pébereau ou Claude Bébéar. En réussisant à mettre de son coté presque toutes les fédérations professionnelles, mis à part la plus grande, l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), Laurence Parisot a surtout pu compter sur le soutien du secteur financier et des services (banques, assurances).

Laurence Parisot est depuis 15 ans directrice de l'institut de sondage IFOP, membre du Conseil économique et social, membre des conseils de surveillance d'EuroDisney et Michelin, membre du conseil consultatif d'Ernst & Young, et membre du conseil d'administration d'Havas. La libérale convaincue (« Il est insupportable de constater que la liberté de penser s'arrête là où commence le droit du travail ») se rendra prochainement chez le ministre du travail (M.Borloo) avec l'envie de « prouver que libéral ne veut pas dire antisocial ».

Sources