La sécheresse frappe les deux tiers des départements francais

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Récolte


9 août 2005. – Souvent, durant la période estivale, la France et d'autres pays européens ont à souffrir d'un manque d'eau, le plus souvent consécutif à un hiver pauvre en précipitations. Le Sud de la France et le pourtour méditerranéen sont souvent les plus touchés, mais on remarque depuis la sécheresse exceptionnelle de 2003 que le manque d'eau remonte vers le Nord de la France. Aujourd'hui, 67 départements métropolitains sont aujourd'hui concernés par des limitations de l'usage de l'eau, décidées par les préfets, et que la situation des ressources est jugée « préoccupante » dans 21 d'entre eux, selon le ministère de l'écologie. Une situation qui s'apparente, pour ces régions, à celle rencontrée lors de la grande sécheresse de l'été 1976.

Cependant, le manque d'eau n'est pas uniquement dû selon l' UFC-Que choisir et le MDRGF (Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures) au manque de précipitations, mais au développement d'un type d'agriculture fortement consommatrice en eau. La sécheresse touche l'ensemble du territoire, mais plus particulièrement les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées, Pays de la Loire et Poitou-Charentes, qui relèvent de la compétence de deux agences de l'eau : Adour-Garonne et Loire-Bretagne. Or ces territoires concentrent une grande part de l'irrigation agricole intensive. La FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles) réfute ces critiques. Son président, Jean-Michel Le Métayer affirme que l'irrigation des terres agricoles n'était pas la principale raison du manque d'eau en été en France. « On ne peut pas dire que l'irrigation a explosé », a-t-il protesté.

Sources

Liens

Un site national officiel indique au jour le jour l'évolution de la situation: carte de la pénurie, liste des arrêtés préfectoraux région par région... Sur le site du gouvernement: [[1]]