La pêche de l'omble chevalier est interdite dans la moitié du lac Léman

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Côté français, ce Salvelinus alpinus ne risque plus d'être pêché...

3 avril 2008. – À la suite de la découverte de taux de polychlorobiphényles (PCB) supérieurs aux teneurs maximales, la pêche de l'Omble chevalier (Salvelinus alpinus alpinus) a été interdite depuis mardi par les préfectures des départements français de la Savoie et de la Haute Savoie dans tous les lacs savoyards.

Si la situation ne pose aucun problème pour les lacs d'Annecy et du Bourget, il n'en va pas de même pour le Lac Léman que la France partage avec la Suisse. Or, du côté suisse, les chimistes cantonaux des cantons de Vaud, du Valais et de Genève ont estimé qu’il n’y a pas de danger direct pour la santé des consommateurs et n'ont donc pas jugé nécessaire d'interdire la pêche de leur côté du lac.

Dans un communiqué, la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature (Frapna) de déclare « très préoccupée » quand à la possibilité d'une contamination par des PCB et a demandé « des investigations complémentaires sur l'ensemble des affluents du Rhône et des lacs alpins » tout en rappelant que ce type de pollution est à l'origine de l'interdiction de consommer tous les poissons du Rhône depuis août 2007.

Côté Suisse, la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (CIPEL) a procédé, lors de ces derniers mois, à des analyses de PCB et dioxines dans différentes espèces de poissons du lac. Seul un omble chevalier sur cinq spécimens analysés dépassait de moitié la norme fixée par l'Organisation mondiale de la santé et l'Union européenne .

Sources