La maladie de la langue bleue investit la Belgique

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


4 novembre 2006. – La maladie de la langue bleue a investi la Belgique, suffisamment pour mener la vie dure au secteur de l'élevage bovin et ovin.

Cette maladie est transmise par un moustique venu d'Afrique ou du sud de l'Europe, à la suite de la canicule de juillet dernier. L'insecte doit bénéficier de fortes chaleurs et d'humidité pour se reproduire. Le réchauffement climatique ne serait donc pas étranger à cela.

La maladie se caractérise par de « fortes fièvres, perte d’appétit, boitillements, avortements, langue bleuie. » Déjà frappée dernièrement par des fléaux épidémiologiques liées au secteur agro-alimentaire, la situation économique du secteur risque, encore une fois, de s'aggraver. Les cas recensés par les autorités belges sont en-deça de la vérité avec 500 foyers de langue bleue et 37 suspects. Les contraintes des autorités sanitaires n'incitent guère les éleveurs, ni les vétérinaires dépendant financièrement de ces derniers, à signaler systématiquement les cas d'infection.

Sources