La dette américaine envers la Russie atteint 74,4 milliards de dollars

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

9 novembre 2008. – La dette des États-Unis envers la Russie atteint 74,4 milliards de dollars, a annoncé James Ludes, directeur exécutif du Projet pour la sécurité américaine, dans un article publié samedi par le magazine américain Parade.

« En 2001, notre dette envers la Russie était inférieure à 10 milliards de dollars. A présent, il s'agit de 74,4 milliards », a indiqué M.Ludes.

À l'heure actuelle, la Russie occupe le huitième rang parmi les créanciers des États-Unis, les trois premiers étant le Japon (585,9 milliards de dollars), la Chine (541 milliards) et la Grande-Bretagne (307,4 milliards).

La dette publique américaine envers les gouvernements étrangers s'élève à 2 600 milliards de dollars - environ 20 % du PIB - et les États-Unis seront obligés de dépenser une grande partie de leur « patrimoine national » pour le service de ces dettes ces prochaines années, selon les experts américains.

En achetant la dette américaine sous forme de bons du Trésor, les gouvernements étrangers « investissent dans l'économie américaine, mais cela leur donne des leviers d'influence » ce qui rend les États-Unis vulnérables du point de vue stratégique, a déclaré M. Ludes.

Le conseil d'administration du Projet pour la sécurité américaine comprend entre autres Susan E. Rice, conseillère du président élu américain Barack Obama, six généraux américains, les sénateurs Gary Hart (candidat démocrate à la présidence américaine en 1984), John Kerry (démocrate) et Chuck Hagel (républicain), l'ancien premier sous-secrétaire d'État Richard L. Armitage et d'autres personnalités politiques influentes.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  La dette américaine envers la Russie atteint 74,4 milliards de dollars (expert) » datée du 8 novembre 2008.

Sources