La Terre bombardée par des supernovae

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Un vestige de supernova à environ 20 000 années-lumière de la Terre

2 mars 2020. – Une étude de deux chercheurs de l'université Harvard met en évidence l'entrée de fines particules de haute vitesse, engendrées par des supernovae, dans l'atmosphère terrestre. L'étude a révélé que la grosseurs des projectiles atteignant la terre était de l'ordre de 1 mm pour les plus petites, et 10 cm pour les plus grosses.

C'est par le bruit engendré par la combustion de ces poussières, engendrée par l'expulsion du plasma chaud lors de la collision avec la Terre, que les astronomes en sont arrivés à ces conclusions. La détection de ces poussières s'est effectuée à l'aide de principes hydrodynamique appliqués.

Les deux chercheurs envisagent d'utiliser des microphones infrasonores et des capteurs infrarouges pour détecter non seulement le bruit des collisions, mais aussi la lumière émise par celles-ci. Selon les astronomes, cette étude permettra d'éviter des catastrophes majeures au niveau des engins spatiaux.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

2 mars 2020

Jour suivant avant
    Page
  • Page Espace de Wikinews « Espace »
  • de Wikinews.