La Suisse ne serait-elle qu'une « démocratie alpine frustrante » ?

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les diplomates américains ne sont que peu désobligeants avec les personnalités suisses.

1er décembre 2010. – Radio Basel a publié mardi quelques-uns des câbles diplomatiques américains révélés il y a quelques jours par le site WikiLeaks qui concernent directement la Suisse ou certaines de ses personnalités. On apprend ainsi que, pour les Américains, le pays est vu comme « une démocratie alpine frustrante » alors que les relations entre les deux pays sont jugées « cordiales, mais pas vraiment émotionnelles ».

La radio bâloise a, selon ses dires, consulté « tous les documents de Wikileaks » grâce à ses contacts au sein de la rédaction du magazine Der Spiegel à Berlin. Elle s'est cependant limitée à publier quelques-uns des quelque 500 télégrammes envoyés par les diplomates américains à leurs supérieurs depuis Genève ou Berne et concernant la Suisse. Selon la radio, ces messages abordent plusieurs thèmes tels que les relations diplomatiques avec l'Iran, le conflit avec la Libye ou l'accueil en Suisse d'anciens détenus de Guantánamo mais sans toutefois offrir de révélations. Selon la radio, les thèmes du secret bancaire et des poursuites d'UBS aux États-Unis ne sont curieusement que peu abordés. Le document principal publié date du 12 février 2008 et est signé de l'ambassadeur Peter Coneway lors de son départ et qui utilise cette image de pays alpin et agaçant pour qualifier la Suisse.

Plusieurs personnalités publiques suisses en prennent également pour leur grade, sans toutefois recevoir d'aussi mauvaises notes que certains de leurs collègues européens. L'ancien conseiller fédéral Christoph Blocher est ainsi décrit comme étant le « gourou de l’UDC », alors que le ministre actuel Ueli Maurer ne serait qu'un « simple suiveur » de Blocher. La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey est pour sa part rendue responsable des principales tensions relevées entre les deux pays lorsqu'en 2008 elle avait conclu un accord de livraison de gaz naturel à l'Iran.

Sources