La Russie poursuivra les essais du missile balistique Boulava

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6 janvier 2009. – La Russie poursuivra les essais du missile balistique Boulava malgré l'échec du dernier test le 23 décembre dernier, a déclaré dimanche à Moscou le chef adjoint de l'État-major général des Forces armées russes Anatoli Nogovitsyn.

« Le travail sur le missile sera achevé. Nous voyons où nous en sommes maintenant par rapport au début des travaux de conception. Il y a une grande différence », a indiqué le général.

Certains analystes ont proposé de renoncer au nouveau missile Boulava et de poursuivre la modernisation du missile Sineva après l'échec du tir de Boulava du 23 décembre.

Conçu par l'Institut des technologies thermiques de Moscou, le missile balistique intercontinental R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN: SS-NX-30), à propergol solide et à trois étages, peut être équipé de six ou dix ogives nucléaires hypersoniques à trajectoire indépendante. Le missile a une portée de 8 000 km. Il devrait entrer en service en 2009, en même temps que le sous-marin nucléaire stratégique conçu pour lui — le Iouri Dolgorouki (projet 955 de classe Boreï) — et déjà été mis à l'eau à Severodvinsk en avril 2007.

Le réacteur du Iouri Dolgorouki a été lancé le 21 novembre 2008. Le sous-marin sera livré à la Marine russe en 2009. Son équipage est composé de 107 hommes, dont 55 officiers. L'autonomie maximale en plongée de ce « novice » de la Marine russe est de 100 jours et sa profondeur maximale de 450 mètres . Son déplacement en plongée est de 14 720 à 24 000 tonnes et sa vitesse de 15 à 29 nœuds.

Au total, la Russie compte construire huit sous-marins nucléaires de type Iouri Dolgorouki avant 2015.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  La Russie poursuivra les essais du missile balistique Boulava (État-major) - 2 » datée du 4 janvier 2009.

Sources


  • Page Russie de Wikinews Page « Russie » de Wikinews. L'actualité russe dans le monde.