La Hongrie face à une pollution majeure de boues toxiques

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

8 octobre 2010. – Le gouvernement hongrois a déclaré mardi l'état d'urgence dans trois départements de l'ouest du pays après un accident industriel survenu lundi dans une usine de bauxite-aluminium de la ville d'Ajka (160 km à l'ouest de Budapest). Un réservoir s'est rompu et a déversé quelque 1,1 million de mètres cubes de boue rouge toxique sur les sept villages avoisinants.

D'ores et déjà, des centaines de poissons morts flottent dans les rivières et une grande partie de la végétation de la région a été anéantie, vraisemblablement pour des années, a indiqué le World Wide Fund for Nature[1] (WWF). « Nous savons déjà que 10 hectares ont été submergés par la boue rouge, causant des dommages importants dans 40 maisons à Kolontár, 244 à Devecser et 14 à Somlovasarhely », a détaillé Sandor Pintér.

La société MAL, propriétaire de l'usine et qui rassemble un groupe d'investisseurs privés, est sur la sellette. L'usine d'Ajka, construite en 1943, est très ancienne, selon le site internet de MAL. Elle avait été rachetée par MAL dans les années 90 après la chute du régime communiste.

Le secrétaire d'État à l'Environnement, Zoltan Illés, s'est dit « persuadé » que la cause de l'accident était la surcharge des réservoirs.

Des membres des bureaux de Greenpeace Hongrie, Autriche / Europe de l’Est sont sur place pour mener des recherches et évaluer les conséquences de cette catastrophe.

Notes

Sources