La Belgique limite le montant des parachutes dorés

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

8 novembre 2008. – La Belgique a décidé vendredi de mettre fin aux "parachutes dorés" en limitant les indemnités de départ à 12 mois de salaire (18 mois pour les dirigeants en poste depuis très longtemps) et d'obliger les patrons des grandes entreprises à rendre public leur salaire, a annoncé le Premier ministre Yves Leterme.

Cette mesure entrera en vigueur dans les prochains mois, dans la foulée du tollé causé il y a quelques semaines par des "parachutes dorés" de plusieurs millions d'euros attribués à des dirigeants de banques, comme Fortis et Dexia.

« J'espère que tous les pays qui nous entourent iront dans le même sens. Je pense d'ailleurs que c'est ce qui va se passer », a ajouté le ministre des Finances Didier Reynders.

« Ces mesures s'appliqueront aux contrats en cours, à condition que la fin de l'activité du dirigeant intervienne après l'adoption définitive de la loi au Parlement », a précisé le ministre de la Justice Jo Vandeurzen.

Le gouvernement a également décidé de « renforcer la transparence » des rémunérations des dirigeants et cadres des entreprises cotées en Belgique.
Dorénavant, celles-ci devront publier dans leurs rapports annuels le salaire de leur patron, ainsi que la rémunération globale versée aux membres de leur conseil d'administration.
En outre, les rémunérations devront être préparées par un "comité de rémunération" et soumises à l'approbation de l'assemblée générale des actionnaires.

Sources[modifier | modifier le wikicode]



  • Page Belgique de Wikinews Page « Belgique » de Wikinews. L'actualité belge dans le monde.