La Banque d'Angleterre dévoile son plan pour le marché du crédit

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le bâtiment principal de la Banque d'Angleterre.

21 avril 2008. – Alistair Darling, le ministre britannique des Finances, a annoncé dimanche que la Banque d'Angleterre allait injecter 63 milliards d'euros en liquidités dans le circuit monétaire national, afin de soulager l'économie durement touchée par la crise des subprimes.

Le Times dévoile quelques détails de l'offre : composée d'une première tranche de 50 milliards de livres, elle pourrait comporter d'autres injections pouvant aller jusqu'au montant de 100 milliards de livres pendant une année, soit la plus importante opération de ce genre jamais mise en place dans le pays selon la BBC.

Le but poursuivi par le gouvernement est de mettre à disposition des banques du pays de l'argent liquide prêté par la Banque d'Angleterre, permettant ainsi à ces banques de mettre des fonds à disposition dans le système financier. Le principe est le même que celui mis en place il y a quelques mois par la réserve fédérale des États-Unis pour résoudre le même problème. La situation est en effet si tendue actuellement sur le marché que les banques hésitent à se prêter de l'argent entre-elles, malgré une baisse des taux directeurs à 5 %, préférant conserver leurs liquidités pour leurs propres besoins.

Plusieurs banques britanniques, dont en particulier la Northern Rock qui a dû être nationalisée et la Royal Bank of Scotland qui s'apprête à annoncer une importante augmentation de capital cette semaine, sont en mauvaise position à la suite de cette crise mondiale.

Sources