L’ONU dénonce l'engagement de mercenaires dans la guerre en Irak

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

27 février 2007. – Un rapport récent de l'ONU dénonce l'engagement de mercenaires dans le conflits irakien. Ces soldat sont recrutés au sein de sociétés privées de sécurité. Ce recrutements s'opéreraient aux Philippines, au Pérou ou en Équateur avec des salaires de 1 000 € par mois au lieu des 10 000 pour ceux de nationalité américaine. Près de cent soixante de ces sociétés opèreraient en Irak. C'est ce que vient de révéler aujourd'hui le quotidien suisse La Tribune de Genève.

Un tel recrutement a pris des proportions très inquiétantes avec près de 40 000 personnes recrutées soit près de 6 fois le contingent actuel de soldats britanniques dans cette région. À ce jour, près de 388 d'entre eux y ont perdu la vie.

Selon l'article relaté par la Tribune de Genève, Reed Brody, juriste au sein de « Human Rights Watch » aurait déclaré : « Le problème que posent ces mercenaires des temps modernes est qu'ils échappent à la responsabilité des États. En d'autres temps on parlait des pires d'entre eux comme des escadrons de la mort. Cela dit, conclut le juriste, il est vrai, à l'inverse, que ces personnes ne bénéficient pas de la protection dont un soldat régulier jouit de la part de son pays. »

Sources