L'Indien Anand solide leader à mi-parcours du championnat du monde d'échecs 2008

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Viswanathan Anand
Vladimir Kramnik

21 octobre 2008. – Le championnat du monde d'échecs 2008, qui a débuté le mardi 14 octobre à Bonn (Allemagne), est à mi-parcours : 6 parties sur les 12 prévues ont déjà été disputées entre les deux grands-maîtres, l'Indien Viswanathan Anand (Champion du monde en titre), et le Russe Vladimir Kramnik, le Champion du monde précédent.

C'est Viswanathan Anand qui mène largement 4,5 à 1,5, avec 3 victoires et 3 matchs nuls.

Les deux premières parties furent des nulles (une première d'observation et une deuxième beaucoup plus disputée), puis Viswanathan Anand a marqué son premier point - et les esprits - par une très convaincante victoire dans la troisième partie, qui plus est avec les pièces noires. Après une quatrième partie qui s'est soldée par un nouveau match nul rapide, la cinquième, copie conforme de la troisième jusqu'au 15ème coup, voit Anand jouer une nouveauté, alors que les commentateurs pensaient que ce serait à Kramnik de trouver une amélioration après sa défaite précédente. Et Viswanathan Anand l'emporte de nouveau avec les noirs au terme d'une brillante combinaison finale, prenant alors 2 points d'avance.

Au cours de la 6ème partie, l'Indien, qui a créé la surprise en débutant ses parties avec le coup d4 alors qu'il est d'ordinaire un joueur de e4, emporte une deuxième victoire consécutive, cette fois-ci avec les blancs, et mène désormais de 3 points.

De l'avis général, les chances de Vladimir Kramnik sont aujourd'hui très faibles, autant à cause de la très confortable avance qu'a prise l'Indien que du fait de l'ascendant psychologique que lui confèrent ses 3 brillantes victoires.

Le championnat reprend jeudi 23 octobre après une journée de repos ce mercredi. Le titre sera décerné le 2 novembre, ou plus tôt si un joueur atteignait avant cette date la barre des 6 points et demi.

Voir aussi

Sources