L'expulsion de deux diplomates russes par l'OTAN provoque une vive réaction à Moscou

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

30 avril 2009. – La réaction de Moscou au retrait de l'accréditation auprès de l'OTAN de deux diplomates russes employés à la représentation de la Russie auprès de l'Alliance et à leur éventuelle expulsion de Belgique sera dure, a déclaré jeudi devant les journalistes à Bruxelles l'ambassadeur russe à l'OTAN Dmitri Rogozine.

« La réponse sera dure et explicite », a indiqué le diplomate, confirmant que l'un de ces deux diplomates était le fils du délégué permanent russe auprès de l'Union européenne (UE) Vladimir Tchijov.

Selon M. Rogozine, la décision de retirer aux diplomates russes leur accréditation auprès du QG bruxellois de l'OTAN a été approuvée par le secrétaire général de l'Alliance sur proposition du secrétariat international de l'OTAN.

Maintenant, conformément à la procédure en vigueur, les documents sur la privation de l'accréditation des collaborateurs de la mission diplomatique russe seront envoyés au ministère belge des Affaires étrangères qui décidera de les déclarer ou non « persona non grata ».

M. Rogozine pense que les autorités belges suivront les instructions de l'OTAN.


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  L'OTAN expulse deux diplomates russes: la réaction de Moscou sera dure (Rogozine) » datée du 30 avril 2009.

Sources