L'UMP investit Jean-Christophe Fromantin à Neuilly-sur-Seine

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le retrait de David Martinon a amené l'UMP à investir Jean-Christophe Fromantin à Neuilly-sur-Seine.

12 février 2008. – À un mois des élections municipales en France, la commission nationale de l'UMP a investi ce mardi 12 février Jean-Christophe Fromantin à Neuilly-sur-Seine.

La veille, David Martinon, « parachuté » à la tête de la liste UMP, avait retiré sa candidature. Le porte-parole du président de la République française avait perdu le soutien de trois de ses colistiers (Arnaud Teullé, Marie-Cécile Ménard et Jean Sarkozy) à la suite d'un sondage paru dans Le Figaro qui plaçait en tête la liste divers droite dissidente de l'UMP, conduite par Jean-Christophe Fromantin justement.

Cette investiture de l'ex-dissident a provoqué l'ire d'Arnaud Teullé, qui assure que Patrick Devedjian, le secrétaire général de l'UMP, l'avait investi lundi soir, avant de changer d'avis dans la nuit. Se présentant comme le « candidat des Neuilléens », l'actuel maire-adjoint de Neuilly-sur-Seine a annoncé qu'il présenterai une liste autonome aux élections.

De son côté, le Centre national des indépendants et paysans a confirmé que Bernard Lepidi conduirait une liste - la troisième à droite - dans la ville.

Nicolas Sarkozy a appelé son parti « au plus grand calme » et à garder son « sang-froid » face aux « difficultés » : « Je crois pas que la fébrilité amène quoi que ce soit à la solution des problèmes. ».

Qualifiant ces péripéties de « roman-photo scabreux », le Parti socialiste, par l'intermédiaire de Julien Dray, a estimé que « ce feuilleton, qui ne prête même plus à rire, entam[ait] un peu plus encore la crédibilité de la majorité ».

Sources