L'Olympique Lyonnais fête sa large victoire contre le Real Madrid

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

13 septembre 2005. – L'Olympique Lyonnais a battu, à domicile (Stade Gerland) les Galactiques du Real de Madrid par trois buts à zéro (3-0 à la mi-temps).

Les Lyonnais, donnés favoris par l'entraîneur brésilien du Real ont bien entamé la partie, contre des Espagnols parfois un peu passifs. Beckham et Roberto Carlos réussissent pourtant des coups francs qui passent juste à côté du cadre. Puis, Juninho frappe un coup franc dévié par la nouvelle recrue norvégienne John Carew : Iker Casillas ne peut que dévier le ballon dans le but (21e). Peu après, Grégory Coupet le gardien lyonnais a eu besoin de beaucoup de chance pour rattraper une balle qu'il avait par mégarde offert à Raúl, l'attaquant madrilène.

Peu après (26e), Junniho réalise un magnifique coup franc tendu de plus de trente mètres sur lequel le gardien madrilène est démuni : 2-0. Et enfin, à la 31e minute, un enchaînement rapide sur l'aile droite aboutit à une reprise de volley de Wiltord, que Casillas ne peut encore qu'effleurer : 3-0.

Pendant le reste de la première mi-temps et une grande partie de la seconde, Lyon se contente de défendre face à un Real qui se montre parfois dangereux, mais souvent passif. Les magnifiques passes de Beckham, les dribbles de Robinho et les tirs de Roberto Carlos ne feront pas vaciller la défense et l'excellent Coupet, et, à la 92 e, l'arbitre siffle la fin du match.

Grégory Coupet concluait : « Nous avons su reproduire sur le terrain les consignes du tableau noir de notre entraîneur ».

Sources