L'Occident pourrait jouer la « carte gazière » contre la Russie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6 janvier 2009. – Le vice-président de Gazprom Alexandre Medvedev n'exclut pas que l'Occident puisse de nouveau profiter de la situation qui se crée autour des livraisons de gaz à l'Europe à des fins antirusses.

« Certains milieux pourraient jouer la “carte gazière” contre Gazprom et la Russie », a estimé M. Medvedev lors d'une conférence de presse mardi à Londres.

Pourtant, d'après le responsable du holding, il n'y a aucune raison d'accuser Gazprom et la Russie de la situation actuelle.

Des coupures dans l'approvisionnement en gaz de l'Europe par l'Ukraine survenues début 2006 avaient déjà nui à l'image de Gazprom et de la Russie dans son ensemble, a poursuivi M. Medvedev.

« Mais des enseignements ont été tirés (…), nous sommes en contact permanent avec l'Union européenne et les gouvernements des principaux pays d'Europe et, grâce à cela, nous pouvons expliquer nos actions », a noté le vice-président de Gazprom.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  L'Occident pourrait jouer la "carte gazière" contre la Russie (Gazprom) » datée du 6 janvier 2009.

Sources