L'OTAN refuse de reconnaître les élections en Ossétie du Sud

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

3 juin 2009. – L'OTAN ne reconnaît pas les législatives organisées dimanche dernier en Ossétie du Sud, lit-on dans une déclaration du secrétaire général de l'Alliance, publiée mardi à Bruxelles.

« La tenue de telles élections ne contribue pas à un règlement pacifique de la situation en Géorgie », stipule le document.

L'Alliance atlantique a réitéré son soutien à la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Géorgie dans ses frontières internationalement reconnues.

Le parti Unité au pouvoir en Ossétie du Sud a remporté les législatives du 31 mai dernier avec 46,38 % des suffrages exprimés. Ces données provisoires ont été citées par la Commission électorale centrale (CEC) de la république à l'issue du dépouillement des protocoles de tous les bureaux de vote.

Une mission internationale comprenant 11 observateurs d'Allemagne, d'Italie, de Pologne, de République tchèque et de Russie chargés de contrôler la procédure de vote et de décompte des voix n'a pas enregistré d'infractions sérieuses aux élections parlementaires sud-ossètes. Les observateurs ont constaté lundi : « La législation sud-ossète est conforme aux normes électorales internationales et permet d'organiser des élections libres et démocratiques. »


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Ossétie du Sud: l'OTAN refuse de reconnaître les élections » datée du 2 juin 2009.

Sources