Konrad Hejmo dément sa collaboration avec les services communistes polonais

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

28 avril 2005. – Konrad Hejmo, proche collaborateur de Jean-Paul II s'occupant des pèlerins polonais au Vatican a démenti les accusations de l'IPN (Institut de la mémoire nationale) qui portaient sur sa collaboration avec les services de sécurité communistes polonais (SB). Il a qualifié cette annonce d'« absurde ».

Ces accusations de l'IPN qui recherche sur les crimes nazis et communistes avaient été annoncées mercredi par Leon Kieres (chargé des archives de l'ancien régime): l'IPN est, selon lui, en possession de « dossiers attestant que le père Konrad Stanislaw Hejmo collaborait secrètement dans les années 1980 avec les services de sécurité de la Pologne communiste ».

M. Hejmo a déclaré qu'il pouvait s'agir de ses articles écrits depuis 1979 en tant que directeur adjoint au service de presse épiscopal de Pologne à Rome. Il n'exclut pas que ces publications aient été enregistrées et utilisées par les services polonais. Selon Konrad Hejmo, chaque prêtre avait été « sollicité » en Pologne.

Konrad Hejmo est un moine dominicain de 69 ans était présent lors des derniers mois de Karol Wojtyla, l'accompagnant en prières avec des groupes de pèlerins polonais.

Sources