Kiev nie voler du gaz russe

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

7 janvier 2009. – Le président de la société énergétique publique ukrainienne Naftogaz, Oleg Doubina, a déclaré lors d'une conférence de presse mardi que l'Ukraine ne volait du gaz russe et qu'elle remplissait intégralement ses engagements liés au transit du combustible russe vers l'Europe.

« Les déclarations (du vice-président de Gazprom Alexandre Medvedev) selon lesquelles l'Ukraine a bloqué tous les points d'entrée en Europe (pour le gaz) et qu'elle vole du gaz sont dénuées de fondements », a indiqué M. Doubina.

Selon lui, sur la frontière russe, seul un point de pompage fonctionne correctement. L'Ukraine, pour faire transiter le gaz russe, utilise donc son propre gaz, a affirmé le président de Naftogaz.

Suite aux prélèvements illicites de gaz effectués par l'Ukraine, les consommateurs européens n'ont pas obtenu 65,3 millions de mètres cubes de combustible bleu du 1er au 4 janvier, a annoncé mardi Gazprom.

Lundi, le président de Gazprom, Alexeï Miller, a annoncé que ces derniers jours l'Ukraine procède à des prélèvements non autorisés du gaz russe sur son propre territoire et que « l'ampleur de ces détournements ne cesse de grandir ».

Les quantités du gaz russe transporté par le territoire ukrainien se sont réduites mardi de 75 % à destination de la République tchèque et de 85 % à destination de la Pologne. L'Autriche, selon le consortium OMV, ne reçoit que 10% des quantités nécessaires depuis mardi matin.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Litige gazier russo-ukrainien: Kiev nie voler du gaz russe » datée du 6 janvier 2009.

Sources