Justice : Jacques Chirac convoqué dans le cadre des emplois fictifs du RPR

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Chirac en 2004

23 juin 2007. – « Le Parisien » vient de révéler aujourd'hui que l'ancien président de la République française, Jacques Chirac, a été convoqué devant la justice française dans le cadre de l'affaire des emplois fictifs au RPR. Depuis le 16 juin dernier, il a perdu son immunité liée au statut présidentiel, devenant ainsi un simple justiciable.

Le magistrat, Alain Philibeaux, a fixé avec l'intéressé, par téléphone, les conditions dans lesquelles se déroulera l'audition. Selon le quotidien « Une formule paraît-il susceptible de garantir une totale discrétion sur la date retenue. Dans la foulée, le principe d'un rendez-vous loin du palais de justice de Nanterre a même été arrêté ». Toujours selon la même source, l'ancien chef de l'État devrait être auditionné en tant que témoin assisté. Cette procédure particulière permet d'éviter l'afflux de paparazzi au palais de justice en cas de convocation par écrit.

Plusieurs autres magistrats sont aussi sur les rangs pour l'auditionner pour quatre affaires :

  • Clearstream.
  • Les chargés de missions du maire de Paris où près de 460 personnes auraient bénéficié d'emploi de complaisance au cabinet du maire de Paris
  • La gestion de la Sempap où des malversations auraient été commises dans la gestion de cette SEM[1] parisienne.
  • Euralair, compagnie aérienne en faillite qui aurait transporté gratuitement le couple Chirac notamment lors de la campagne présidentielle de 2005.
Notes

Sources