José Bové soutient les victimes de l'Erika

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

13 février 2007. – L'entreprise Total, ainsi que quatorze autres prévenus sont depuis lundi, jugés par le tribunal correctionnel de Paris pour déterminer leur responsabilité dans le naufrage du pétrolier Erika, le 12 décembre 1999, au large des côtes bretonnes.

Après les visites, lundi, de Corinne Lepage, avocate des victimes Philippe de Villiers, partie civile, et Dominique Voynet, ministre de l'Environnement à l'époque des faits, tous trois candidats à l'élection présidentielle, c'est José Bové qui s'est rendu au Palais de Justice de Paris, afin d'apporter son soutien aux victimes de la marée noire provoquée par le naufrage du pétroler et qui a souillé 400km de littoral.

Le candidat altermondialiste, qui affirme que le principal responsable de la catastrophe est l'entreprise Total, déplore les risques pris par les milliers de bénévoles qui ont nettoyé les plages après la marée noire, et craint pour eux des conséquences néfastes sur leur santé.


Sources