Japon : un virus informatique rançonne les visiteurs de sites pornographiques

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

21 avril 2010. – Le site Trend Micro vient de révéler l'existence d'un virus informatique rançonnant les internautes. Le logiciel en question est un cheval de Troie fonctionnant sur les réseaux peer-to-peer.

« Le virus s'installe sur les ordinateurs via le réseau de peer-to-peer japonais Winny, où il se fait en général passer pour une version piratée de jeux vidéo hentai (l'érotisme manga) », explique Trend Micro. Ce cheval de Troie, dénommé « Winny », demande, lors de son installation, les informations personnelles de sa victime. Ce qu'ignore cette dernière, c'est qu'il récupère, à son insu, le nom de l'ordinateur, le numéro de version d'Internet Explorer, le contenu du presse-papiers et, bien sûr, l'historique d'IE qui permettra par la suite de faire chanter les victimes, précise la revue informatique. Et d'ajouter : « Le virus prend aussi quelques captures d'écran » pour convaincre l'intéressé que son ordinateur a été piraté.

Par la suite, il menace, par courriel, de divulguer sur Internet la liste des utilisateurs visitant les sites pornographiques ou opérant des téléchargements illégaux. 5 500 internautes ont dû payer, 5 500 yens, soit 12 euros, « le prix de la tranquillité, pour ne pas avoir son nom associé à des sites porno sur Google ».

« Winny » est l'un des logiciels les plus utilisés au Japon pour le téléchargement illégal via le réseau peer-to-peer.

Sources