Italie : Berlusconi présente sa démission après l'adoption de mesures d'austérité

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Italiens fêtaient hier la fin du Cavaliere.

13 novembre 2011. – A 21 heures, le président du Conseil Silvio Berlusconi a présenté sa démission samedi soir au président de la République à la suite de l'adoption par le parlement d'une loi visant à stabiliser l'économie du pays. Il a passé huit ans à la tête du pays.

« Le président de la République Giorgio Napolitano a reçu à 21 heures au palais du Quirinal le président du Conseil des ministres Silvio Berlusconi qui après avoir achevé la procédure parlementaire de l'examen et de l'adoption de la loi visant à stabiliser la situation économique dans le pays, a présenté sa démission » peut-on lire dans le communiqué de la chancellerie du président de la République.

Le Cavaliere s'est fait hué par la foule à son arrivée au palais présidentiel, où plusieurs milliers d'Italiens applaudissent, agitent des drapeaux italiens en criant « buffoni », « mafioso » : hier soir, les Italiens fêtaient la fin d'une époque qui restera marquée par les scandales.

Dès dimanche matin, le président Giorgio Napolitano a entamé des consultations afin de former un nouveau gouvernement.

Selon les experts, G. Napolitano pourrait être en mesure de nommer d'ici la fin de la journée l'ancien commissaire européen Mario Monti à la présidence du Conseil s'il bénéficie d'un soutien politique suffisant. Cela fait plusieurs jours qu'il est présenté par les médias comme le futur président du Conseil.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Italie: Berlusconi démissionne après l'adoption d'une loi visant à stabiliser l'économie du pays » datée du 13 novembre 2011.

Sources



  • Page Italie de Wikinews Page « Italie » de Wikinews. L'actualité italienne dans le monde.