Islande : le volcan Eyjafjöll en éruption

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte du système volcanique d'Islande
L'éruption, le 25 mars
Langue glacière de Gígujökull, sur la calotte glacière Eyjafjallajökull

21 mars 2010. – Le volcan Eyjafjöll, situé à 1 666 mètres d'altitude, dans le sud de l'Islande, est entré en éruption la nuit dernière, ouvrant une fissure d'un kilomètre.

En conséquence, la police a décrété l'état d'urgence local et près de 600 personnes habitant dans une zone entre Hvolsvöllur et Vík í Mýrdal ont été évacuées. Selon la radio RÚV, plusieurs aéroports du pays ont également été fermés, notamment celui de la capitale Reykjavík. Le panache est visible jusqu'aux îles Vestmann. Aucune victime ou dégât ne sont actuellement à déplorer.

Il s'agit d'une éruption de type sous-glaciaire : le volcan est recouvert par la calotte glaciaire Eyjafjallajökull. Dans ces conditions, si une importante masse de glace fond, l'eau accumulée sous le glacier menace d'être violemment libérée à la surface et de provoquer des inondations[1].

Par ailleurs, l'éruption du Katla, volcan voisin de l'Eyjafjöll réputé comme « dangereux », est redoutée. « C'est une éruption plutôt petite et calme, mais nous craignons qu'elle ne déclenche l'éruption du volcan voisin, le Katla, […] un volcan vicieux qui pourrait provoquer des dégâts locaux et mondiaux », a expliqué Páll Einarsson, géophysicien à l'Université d'Islande.

L'Eyjafjöll s'était réveillé pour la dernière fois entre 1821 et 1823. Cette nouvelle éruption, la quatrième connue, a été précédée d'une crise sismique. Pas moins d'environ 3 000 secousses avaient déjà été enregistrées en début de mois, du 3 au 5 mars.

L'Islande, île à l'activité volcanique intense, est localisée sur la dorsale médio-atlantique, à la jonction des plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne.

Notes

Sources