Irlande du Nord : l'UVF renonce à la violence

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

3 mai 2007. – L'Ulster Volunteer Force et le Red Hand Commando, deux groupes paramilitaires protestants d'Irlande du Nord, responsables de centaines de morts civiles au cours du conflit nord-irlandais, ont annoncé aujourd'hui à minuit qu'ils renoncent à la violence. Cette déclaration est faite à quelque jours de la relance politique puisque le gouvernement partagé à Belfast et dirigé par Ian Paisley devrait prendre ses fonctions le 8 mai prochain.

Cette déclaration est surtout un signe encourageant pour la normalisation de la vie dans la province puisque l'UVF qui avait déclaré la guerre à l'IRA entre 1969 et 1998 a donc indiqué « déposer ses armes » et « renoncer aux entraînements militaires, à tout recrutement de volontaires, à la collecte d'informations » et se dit même prêt à « condamner les activités criminelles de ses membres ». Gusty Spence, membre fondateur du groupe, a aussi déclaré que le groupe jouera un rôle non-militaire dans la société civile. Le communiqué indique aussi que le groupe accepte tout à fait les dernières évolutions des structures stables, durables et démocratiques en Irlande du Nord.
L'organisation avait déjà en 1994 déclaré un cessez-le-feu mais des meurtres datant après le cessez-le-feu lui sont imputés.

Seul bémol à cette déclaration, l'UVF précise que contrairement à l'IRA, ses membres ne déposeront pas leurs armes publiquement même si le général canadien John de Chastelain de la commission internationale indépendante au désarmement (IICD) se dit prêt à travailler avec l'UVF et inquiet si l'organisation se désarme seule puisque beaucoup d'armes risqueraient alors d'être réutilisées pour des actes criminels.

Le premier ministre britannique Tony Blair et son homologue irlandais Bertie Ahern indiquent que ce choix est « potentiellement très important » mais qu'ils « attendent de voir la transformation des paroles en actes concrets ». Ils en profitent pour appeler les derniers groupes armés à déposer les armes comme par exemple Ulster Defense Association qui ne l'a pas encore fait.

Sources