Iraq : une revue médicale britannique fait état de 655 000 morts depuis mars 2003

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir sur Wikipédia l'article
Iraq.

12 octobre 2006. – La revue médicale britannique, The Lancet, estime dans un article mis en ligne que le conflit irakien déclenché par les États-Unis a fait plus de 655 000 morts. Selon cette revue, ce n'est pas moins de 2,5 % de la population irakienne qui serait passée de vie à trépas depuis le début du conflit.

La méthode d'évaluation est la même que celle utilisée au Congo, au Kosovo et au Soudan. Ainsi, 1849 foyers, soit environ 13000 irakiens, dans 47 localités en Iraq on subit un entretien sur les déplacements, les naissances et les décès dans leur famille. Cette méthode a été employée par des chercheurs de l'École de santé publique américaine Johns-Hopkins-Bloomberg.

Cette étude fait ressortir que, parmi les décès, 601 000 sont dus à des morts violentes. Le reste concerne les maladies chroniques. Le taux de mortalité est donc passé de 5.5 °/o o à 13,3 °/o o.

Sources