Irak : Tarek Aziz et « Ali le chimique » condamnés à sept ans de prison

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
« Ali le chimique »

3 août 2009. – La Haute cour pénale d'Irak a condamné dimanche l'ancien premier-ministre du pays Tarek Aziz et le cousin de Saddam Hussein Ali Hassan al-Majid à sept ans de prison chacun, annonce lundi la télévision irakienne.

Les deux accusés ont été condamnés pour leur rôle dans la violence contre les Kurdes dans les années 80.

En mars dernier, Tarek Aziz avait déjà été condamné à 15 ans de prison « pour crimes contre l'humanité ».

Auparavant, la justice irakienne avait condamné à trois reprises « Ali le Chimique » à la peine de mort.

La première fois, pour sa participation dans les années 80 à l'opération des troupes irakiennes, au cours de laquelle environ 100 000 civils Kurdes avaient été tués.

La deuxième fois pour sa participation à la répression de la révolte chiite en 1991, et la troisième pour sa participation aux massacres de chiites en 1999.

Néanmoins, la sentence n'avait pas été exécutée.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Irak: Tarek Aziz et "Ali le chimique" condamnés à sept ans de prison » datée du 3 août 2009.

Sources



  • Page Irak de Wikinews Page « Irak » de Wikinews. L'actualité irakienne dans le monde.