Interview de Charles-H. Schulz, du comité directeur de la Document Foundation

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Logo des interviews de Wikinews-FR

Cet article est une interview accordée par Charles-H. Schulz
à Wikinews, le 10 novembre 2010.
Dans cette interview, les liens internes redirigent vers des articles de Wikipédia.
Les questions et les réponses n'engagent que les protagonistes.
Écran de choix de LibreOffice 3
Wikinews : La communauté naissante de LibreOffice provient du rachat soudain de Sun Microsystem par Oracle. Cette communauté est principalement germanophone.
Charles-H. Schulz : Non, ce n'est pas du tout le cas. L'annonce du départ des 33 contributeurs ne se rapportaient qu'à la communauté allemande, mais on pourrait en dire autant des Français et des Italiens, ou des Brésiliens. Le projet est international.
Wikinews : Or si le mot « office » signifie bureau en anglais, le mot « libre » peut en surprendre plus d'un. Pourquoi ce nom ?
Charles-H. Schulz : D'abord, il était disponible :-) Ensuite nous voulions un nom qui exprime une certaine continuité, « office » représentait bien notre point de départ, et libre accentuait en même temps nos valeur et notre but: avec free en anglais on a un problème de perception. Libre apporte la notion de Liberté, et c'est ce qui nous a fait choisir ce nom.
Wikinews : Openoffice est disponible au téléchargement dans une trentaine de langues. Pour l'heure, le site de la Documentation Foundation est uniquement en anglais... Qu'en est-il de LibreOffice ?
Charles-H. Schulz : En réalité nous avons fait le choix de la première version bêta en anglais seulement. La deuxième bêta était disponible en 6 langues. La version stable sera disponible, nous l'espérons en presque autant de langues qu'OpenOffice, mais, c'est plus une histoire de coordination technique: la 3.4, s'il en était besoin, aura bien toutes, sinon la grande majorité des langues disponibles sous OpenOffice.

Il y a en plus un grand avantage avec LibreOffice : non seulement notre logiciel est disponible en plusieurs langues, mais on peut aussi, avec LibreOffice, changer la langue de l'interface à la volée, sans changer nécessairement celle du texte, et sans télécharger une autre version du logiciel.

Wikinews : Combien de personnes participent pour ce projet ? Développeurs, traducteurs, graphistes... et quelles nationalités sont représentées ?
Charles-H. Schulz : Nous avons à peu près toutes les nationalités qui sont représentées au sein des projets de la Document Foundation. En termes d'équipe, les chiffres sont encore assez imprécis pour une certaine part.

Le développeurs et les traducteurs (appelés plus exactement localiseurs) du logiciel doivent maintenant avoisiner la centaine, et cela augmente presque tous les jours, ou en tout cas chaque semaine.

Pour ce qui est des graphistes, de l'équipe marketing, etc, il s'agit des équipes en cours de constitution. Ce que nous avons également achevé, du moins pour une partie, c'est la définition de notre organisation interne et surtout, des mécanismes qui font passer « n'importe qui » du statut de nouveau venu à celui de contributeur effectif et identifié sur nos projets : http://wiki.documentfoundation.org/CommunityBylaws

Wikinews : Est-ce qu'il y aura des nouveautés qui seront être incluses dans LibreOffice alors qu'elles n'auraient pas pu l'être dans OpenOffice ?
Charles-H. Schulz : Oui. Ou plutôt, oui, je reformule votre question: il y aura des fonctionnalités présentes dans LibreOffice qui ne sont pas présentes dans OpenOffice.org; je ne sais pas si elles auraient pu être incluses dans OpenOffice.org; mais ce que je sais c'est que nous les avons intégrées, ce ne doit donc pas être bien sorcier. En vrac, et parce que nous n'avons pas encore la page qui va bien :
  • des nouvelles animations et des transitions dans Impress (le module de présentation)
  • la capacité de changer la langue de l'interface à la volée (vous écrivez une lettre, vous pouvez maintenant non seulement changer la langue du texte mais aussi celle du programme lui-même)
  • des filtres d'import/export pour WordPerfect (si si, il y en a qui s'en servent !)
  • des performances de démarrage bien supérieures
  • un vrai correcteur grammatical.
Wikinews : Quels autres atouts LibreOffice a à tirer de ce déchirement de la communauté OpenOffice ?
Charles-H. Schulz : Son indépendance, une chance pour son futur, et d'ailleurs, la communauté OpenOffice ne se déchire pas : la communauté quitte son nid et son maître.
Wikinews : Quand sortira la prochaine version stable de LibreOffice ?
Charles-H. Schulz : Je ne pense pas avant début janvier. Mais aujourd'hui nous avons sorti

notre « Release Candidate 1 », donc les choses devraient s'accélérer. Peut-être à Noël ? :-)