Informatique : la première version bêta d'Ubuntu 10.10 publiée

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La nouvelle version d'Ubuntu 10.10 — nom de code « Maverick Meerkat» (le « suricate tête-brûlée ») — à paraitre le 10 octobre vient d'être publiée en version de tests pour les utilisateurs curieux ou désireux de chercher les éventuels bugs du programme. Notre reporter l'a testée pour vous.

Capture d'écran d'Ubuntu 10.10
Le « sound menu »

4 septembre 2010. – Je commence par télécharger le fichier de 695 Mo sur le site d'Ubuntu et grave ma « liveUSB », une clef USB qui va me permettre de faire fonctionner Ubuntu sans l'installer sur mon ordinateur. Je redémarre ma machine, connecte ma clef et au bout de quelques secondes, un écran violet estampillé « Ubuntu » apparait. Peu après, une fenêtre me demande ma langue et me propose de tester Ubuntu sans l'installer ou de le placer définitivement sur le disque dur. Je choisis d'essayer Ubuntu et le bureau apparait.

Le thème Ambiance, apparut sur la version précédente (10.04), est toujours présent par défaut. Cependant, quelques remaniements ont eu lieu pour le rendre « plus agréable ». Du côté du son, une nouveauté importante, l'intégration du « sound menu » permettant de régler facilement le volume, de mettre en pause un morceau, d'accélérer, etc. Le menu de paramétrage de la connexion internet est lui devenu plus intuitif.

Au niveau des logiciels installés par défaut, F-Spot (gestion d'images) a été remplacé par shotwell. Sur Kubuntu, le navigateur internet rekonq supplante konqeror. Le noyau Linux installé est 2.6.35-19.28. Le bureau Gnome passe en version 2.31, et la messagerie Evolution en 2.30.2, jugée plus rapide. Le client de micro-blogging Gwibber a été mis à jour pour être compatible avec les changements opérés sur la plateforme Twitter. La logithèque, permettant d'installer aisément des logiciels, a été entièrement repensée pour être plus agréable et plus facile d'utilisation.

Le processus de démarrage est annoncé « plus rapide ». Le système de sauvegarde de fichiers en ligne Ubuntu One dispose de plusieurs nouveautés dont un formulaire d'identification plus complet. La version adaptée aux netbooks (les plus petits ordinateurs portables) utilise désormais unity, une nouvelle interface. Les versions dérivées d'Ubuntu (Kubuntu, Xubuntu, Edubuntu, Ubuntu Studio et Mythbuntu) sont elles aussi mises à jour. Totem Movie Player (lecteur multimédia) et Brasero (gravure) sont ainsi remplacés par Parole et Xfburn sur Xubuntu. À noter que les processeurs Itanium et Sparc ne sont plus supportés, en raison du faible nombre d'utilisateurs. Cette nouvelle version inclut un module gérant le multitouch pour les écrans tactiles.

Pendant mes différentes « excursions » dans Maverick Merkaat, j'ai relevé un bug. La logithèque Ubuntu a affiché un message d'erreur après que je l'aie redimensionnée plusieurs fois. Je me suis empressé de signaler ce problème sur le « launchpad », site web de coordination du développement d'Ubuntu, afin qu'il soit corrigé avant la sortie de la version finale le 10 octobre prochain.

L'équipe de développement rappelle que « c'est une version d'essais. Ne pas installer sur un ordinateur ». La prochaine version, Natty Narwhal (le narval chic), sera publiée en avril 2011.

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews .
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).




  • Page Informatique de Wikinews Page « Informatique » de Wikinews. L'actualité de l'informatique dans le monde.