Informatique : Ubuntu 10.10 publié demain

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Capture d'écran d'Ubuntu 10.10

9 octobre 2010. – Demain, dimanche 10 octobre 2010, la version 10.10 du système d'exploitation libre Ubuntu — nom de code Maverick Merkaat — sera publiée par la société gérant cette distribution Linux, Canonical. La version pour ordinateurs de bureau comportera plusieurs applications installées par défaut, « comme le navigateur Firefox, la suite bureautique OpenOffice et Skype » a annoncé Steve George, vice-président du développement commercial. La logithèque Ubuntu, « catalogue » de logiciels, a été améliorée. « L'aspect clé sur lequel nous sommes intervenus sur l'édition de bureau est principalement la facilité à chercher, trouver et installer des logiciels et des applications compatibles », a-t-il ajouté, bien que « Maverick est une version de consolidation, donc il y a peu d'innovations majeures », selon un développeur. « Je pense que l'une des forces d'Ubuntu est que l'installation est simple, et les options choisies par défaut sont celles qui sont les plus recommandées ».

Installé sur 12 millions de postes dans le monde, Ubuntu dispose d'une version destinée aux petits ordinateurs (UNE), avec des boutons pour lancer les applications. « En fait Maverick est optimisé pour rendre l'utilisation d'Ubuntu beaucoup plus facile », a ajouté M. Georges. Il sera plus facile de configurer son ordinateur pour le développement de clouds publics, avec l'ajout « de fonctionnalités pour augmenter notre avance en matière de cloud public et combler l'écart entre les technologies hybrides et les ressources informatiques locales. La couche infrastructure reste la brique de base pour démarrer un cloud et Ubuntu 10.10 possède tout les atouts pour permettre à l'Open Source d'être au cœur des projets », selon Neil Levine, vice-président en charge des services pour les entreprises. Le fabricant Dell serait intéressé par l'installation par défaut d'UNE sur ses netbooks et envisagerait une distribution à grande échelle.

Sources